La susceptibilité

Écrit par les experts Ooreka
Jeune femme robe rouge triste

S'il est difficile de vivre des relations satisfaisantes lorsque l'on souffre de susceptibilité, il est également difficile pour l'entourage de savoir comment s'adresser à nous sans entraîner de perturbations en nous ou de conflits dans la relation.

La susceptibilité est souvent liée à un manque de confiance en soi. La bonne nouvelle c'est que cette émotion peut être atténuée en faisant un travail sur nous et en améliorant notre estime de nous-mêmes. Explications.


Comment naît la susceptibilité ?

La susceptibilité est une émotion perturbatrice pour soi et pour l'entourage.

Bien souvent, une personne susceptible va prendre tout ce que disent les autres comme une attaque personnelle. Elle a une représentation erronée d'elle-même et peut souvent manquer de confiance en elle.

Du coup, elle se vexe facilement et souvent s'emporte, se mettant en colère pour des choses qui paraissent aux autres insignifiantes.

Pourquoi certaines personnes sont susceptibles

La susceptibilité vient souvent d'une éducation trop stricte qui n'a pas laissé assez de place à l'expression du sujet, le rendant timide et introverti.

De plus, des adultes autoritaires et très critiques à l'égard des enfants peuvent créer un sentiment de dévalorisation.

L'enfant, en grandissant, perçoit son entourage comme un autre parent, surtout l'entourage qui va émettre une critique même si celle-ci n'est pas forcément dirigée contre eux.

Que faire de la susceptibilité ?

Les solutions pour atténuer la susceptibilité

Une personne susceptible peut effectuer un travail sur elle. C'est d'ailleurs conseillé, car un excès de sensibilité et de susceptibilité peut amener le sujet vers la maladie de la persécution, voire une forme de paranoïa.

Les solutions possibles :

  • Entamer une psychothérapie ou une psychanalyse : cela permet notamment de travailler sur les schémas mentaux construits durant l'enfance.
  • Apprendre à développer une certaine confiance en soi permet de ne pas prendre les remarques d'autrui pour des attaques personnelles.
  • Faire un travail sur l'image de soi : par exemple, faire une liste de nos valeurs personnelles.
  • Utiliser les outils de communication pour faciliter nos relations interpersonnelles – travail, amis, couple, enfants, parents : analyse transactionnelle, PNL, ennéagramme.

Un coaching personnel peut vous aider efficacement à mettre ces solutions en œuvre.

Les solutions pour aider un proche susceptible

Si vous êtes en couple avec une personne susceptible, si vous travaillez avec une personne susceptible ou si vous avez un susceptible dans la famille, voici quelques conseils pour les aider :

  • Évitez les plaisanteries qu'ils pourraient prendre au premier degré. En général, il faut éviter l'humour qui risque de vexer.
  • Évitez certains sujets épineux si la personne semble contrariée ou mal disposée : mieux vaut remettre la discussion à plus tard.
  • Évitez tout jugement de valeur.
  • Développez davantage d'empathie.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
marion alisse

psychanalyste-praticienne en psychotherapie | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

PA
patrice albert

coach en nutrition, infirmier, sophrologue | sophro-nutrition

Expert

christel froidevaux

naturopathe | naturopathie auriculothérapie relaxation

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.