La PNL

Écrit par les experts Ooreka

Afin d'établir de bonnes relations interpersonnelles, il nous faut parfois ajuster notre mode de communication. Pour ce faire, nous avons à notre disposition de nombreux outils : analyse transactionnelle, ennéagramme, ou encore la communication par PNL (programmation neuro-linguistique).

Ces outils nous permettent de mieux nous connaître, d'améliorer notre confiance en nous, d'apprendre à connaître et gérer nos émotions et de trouver le bien-être en harmonisant nos relations dans notre environnement.

Femme ecoute parle mains

Origine de la PNL

C'est en 1975 que Richard Bandler et John Grinder ont mis au point leur méthode, après des travaux communs. Ils l'ont appelée PNL donnant à chacun de ces termes un sens précis :

  • Le P pour programmation : car nos expériences vécues nous font mettre en place des « programmes » de fonctionnements élaborés. En d'autres termes, ce sont nos mécanismes, ou encore nos habitudes.
  • Le N pour neuro : car il existe une « codification » de ces mécanismes qui va s'opérer dans notre cerveau.
  • Le L pour linguistique : car ces mécanismes et habitudes s'expriment par l'intermédiaire de notre langage, qu'il soit verbal ou non verbal (exemple : gestuelle).

En mettant en place cette méthode qu'est la communication par PNL, Bandler et Grinder avaient pour objectif :

  • D'aider à mieux comprendre les relations humaines, en s'attachant au « comment » et non seulement au « pourquoi » d'un comportement.
  • D'aider à améliorer les communications interpersonnelles.

Champs d'application de la communication par PNL

La communication par PNL est un outil intéressant que l'on peut retrouver dans divers domaines :

  • la santé ;
  • l'entreprise ;
  • l'enseignement ;
  • la relation d'aide et le développement personnel ;
  • le sport.

Grands principes de la PNL

PNL et systèmes de représentation sensorielle

Le modèle VAKOG (Visuel – Auditif – Kinesthésique – Olfactif – Gustatif) correspond à une représentation utilisant les cinq sens.

Cependant, la PNL s'attache de préférence à trois sens principaux : visuel, auditif et kinesthésique (qui regroupe également olfactif et gustatif).

Chaque individu a une dominante sensorielle : le visuel utilisera davantage la vue que les autres sens par exemple.

À chaque représentation sensorielle, les études menées par les fondateurs de la méthode ont associé des comportements « types ».

PNL : représentation sensorielle et langage

Lors d'une communication verbale, il est possible de déceler quelle représentation sensorielle est susceptible de dominer chez votre interlocuteur en écoutant/observant son langage.

Par exemple, pour dire « je vous comprends » :

  • Le visuel emploiera plutôt la formule : « je vois ce que vous dites ».
  • Le kinesthésique : « je sens ce que vous me dites ».
  • L'auditif : « j'entends bien ce que vous dites ».

Autre exemple, pour demander « quelle est votre conclusion sur cette situation ? » :

  • Le visuel dira plutôt : « comment voyez-vous les choses ? ».
  • L'auditif dira : « je vous écoute, que pouvez-vous dire de tout çà ? ».
  • Le kinesthésique : « Comment ressentez-vous cette situation ? ».

Mais l'observation du comportement joue également un rôle dans la communication par PNL et Bandler et Grinder ont également souligné l'importance de l'observation comportementale comme outil de compréhension de l'autre.

C'est ainsi qu'en observant la position des yeux d'une personne qui fait appel à ses souvenirs, on peut savoir à quel type de représentation sensorielle elle fait appel.

Par exemple :

  • Le regard vers le haut, à droite : la personne se souvient d'images (visuel).
  • Le regard sur la gauche, latéral : elle crée des sons (auditif).

La PNL développe donc notre sens de l'observation

En apprenant à utiliser cette méthode de communication, on peut dire que la PNL nous aide à développer notre sens de l'observation et peut-être aussi une certaine empathie.

La PNL facilite grandement les échanges au sein des entreprises, mais aussi dans nos relations privées.

Un coach peut alors être d'une aide précieuse pour l'apprentissage de cette méthode.

Ne pas confondre l'image que nous avons des autres, et qui ils sont vraiment

La carte n'est pas le territoire : voilà un constat qui nous permet une meilleure compréhension des autres.

En effet, il ne faut pas confondre l'image que les autres nous renvoient avec ce qu'ils sont réellement et encore moins avec la représentation (plus ou moins juste, plus ou moins erronée) que nous pouvons en avoir.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

TE
thierry elnikoff

it specialist | elnikoff.be

Expert

emma rahari

psychologue | ecoute active, approche humaniste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.