Méthode de la relaxation

Écrit par les experts Ooreka

La relaxation passe par un bien-être au niveau corporel. Les deux sont étroitement liés et l'un découle de l'autre.

La relaxation s'apprend avec un relaxologue ou un sophrologue. On peut aussi l'utiliser seul, comme un exercice de relâchement de toutes nos tensions.

Elle joue un rôle important dans la gestion des émotions. Elle permet de gérer efficacement le stress, d'améliorer nos performances ou encore de nous défaire de certaines addictions. Petits tours des différentes méthodes de relaxation.

Qu'est-ce que la relaxation ?

Femme detente bain

Posture ou état d'esprit ?

La relaxation consiste en une séance de décontraction musculaire et mentale. On peut la pratiquer allongé, assis ou même debout pour certains exercices.

L'important est de vider notre esprit de ses pensées perturbantes en l'amenant à sentir notre corps et ses tensions éventuelles, pour ensuite les relâcher.

Lorsqu'il est mené par un sophrologue, l'exercice de relaxation va amener progressivement le patient à un état sophroliminal (entre veille et sommeil) avant de poursuivre la séance de sophrologie en visualisant des scènes apaisantes ou des objectifs particuliers.

À la fin de la séance, le relaxologue devra entamer la phase de désophronisation, celle qui fera reprendre progressivement contact avec le monde environnant et permettra au patient de sortir, sans être brusqué, de sa séance de relaxation.

Pratiquer la relaxation seul ou à plusieurs ?

Une séance de relaxation peut se faire seul. Par exemple, si l'on souffre d'insomnies et autres troubles du sommeil, on peut faire une séance de relaxation le soir juste avant de s'endormir.

La plupart du temps, si l'on souhaite atteindre des résultats précis : arrêter de fumer et autres addictions, vaincre sa peur de l'accouchement ou acquérir de la confiance en soi, on prendra rendez-vous chez le sophrologue car il est important alors que le discours (terpnos logos) soit induit par une personne autre.

Enfin, on peut également se retrouver à plusieurs, dans une salle de relaxation lorsque l'on cherche un but commun : se détendre après une longue journée ou gérer son stress.

Quelle méthode de relaxation ?

Les pères fondateurs de la relaxation

Les grands noms de la relaxation amenèrent leur méthode propre.

  • Vittoz, médecin Suisse réputé, après avoir lui-même vécu une dépression, mit au point sa méthode de relaxation psychosensorielle permettant de travailler l'émissivité et la réceptivité du cerveau, et dans une troisième phase de travailler sur la prise de conscience de chaque acte posé.
  • Alfonso Caycedo créa en 1958 une nouvelle terminologie afin de se démarquer de l'hypnose et avec lui, on parla d'école sophrologique. Très ouvert au monde extérieur, ses voyages en Inde, au Tibet et au Japon lui permettent de mettre au point la relaxation dynamique :
    • Méthode comportant 3 degrés successifs dont le premier tire ses racines du yoga, le second du bouddhisme et le troisième du zen.
    • Cette méthode de relaxation se fait en partie debout – pour les exercices dynamiques – et en partie allongé – pour la partie de relaxation-récupération.
  • Schultz mit au point une méthode de relaxation appelée « Training Autogène » qu'il définit lui-même comme une décontraction concentrative.
  • Jacobson, ce contemporain de Schultz a mis au point deux principales méthodes : la relaxation progressive et la relaxation différentielle.
    • La première méthode, la relaxation progressive, aide le patient à reconnaître les sensations de contraction musculaire et à les éliminer.
    • La deuxième méthode, la relaxation différentielle, permet de relâcher certains muscles –tendus inconsciemment – tandis que d'autres sont en activité.
  • Trager était médecin, mais pas seulement. Il était aussi boxeur et entraîneur et s'intéressa donc d'abord aux sportifs avant d'étendre sa méthode de décontraction musculaire à tous les individus. Cette méthode consiste à faire trembler des groupes de muscles et de sentir bouger les masses musculaires.
  • Gerda Alexander. Sa méthode de relaxation est assez proche de celle de Jacobson. On l'appelle aussi eutonie. Elle consiste à trouver le juste degré de tension pour un geste précis.

La relaxation en piscine

La méthode de relaxation en piscine : elle permet de travailler le souffle et la respiration sonique. Par exemple, on prolonge un son pendant la durée de l'immersion. Cette méthode permet de faire le vide mental.

Qu'apportent les méthodes de relaxation ?

Les méthodes de relaxation peuvent s'appliquer dans divers cas de figure :

  • Apprendre à contrôler sa respiration.
  • Se libérer des accoutumances.
  • Perdre du poids.
  • Améliorer ses capacités intellectuelles : mémoire, apprentissage...
  • Se préparer pour des épreuves sportives.
  • Aider les futures mamans : peur de l'accouchement, etc.
  • Gérer les émotions perturbatrices : manque de confiance en soi, anxiété, stress....

Vous pouvez vous adresser à un sophrologue ou un relaxologue. En premier lieu, il mènera un entretien avec vous (anamnèse) qui est un peu une fiche descriptive de vos besoins et de votre santé globale actuelle, phase importante car certaines méthodes de relaxation sont déconseillées dans certains cas.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
vanessa méril-mamert

nutritionniste, créatrice culinaire | wellness nutrition

Expert

AS
aurélie schwartz

assistante de direction

Expert

Vd
véronique de lagausie

psychologue, psychothérapeute

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.