Image de soi

Écrit par les experts Ooreka
Femme brune souriante

Lorsque nous développons une image de soi négative, nous mettons à mal nos capacités à avoir des relations satisfaisantes : que ce soit en amitié, en amour, ou encore dans notre cadre professionnel.

Aussi, lorsque nous constatons un manque d'harmonie, il est important de savoir comment améliorer notre image de nous-mêmes afin d'établir des rapports interpersonnels positifs et d'améliorer notre bien-être dans notre environnement.

Qu'est-ce que l'image de soi ?

L'image de soi est une représentation que l'on se fait de soi-même quant à son physique et à ses capacités dans tous les domaines...

Cette représentation subjective est un schéma mental construit sur nous-mêmes, mais il ne correspond pas toujours à la façon dont les autres nous perçoivent. C'est donc une image mentale qui n'est pas toujours réaliste mais à laquelle nous croyons néanmoins.

Comment une image de soi peut-elle être déformée ?

Lorsque notre image de nous-mêmes est erronée et que nous nous percevons d'une façon qui ne correspond pas à la perception qu'ont les autres, l'explication est à chercher :

  • Du côté du conditionnement mental :
    • C'est-à-dire ce que les adultes (parents, professeurs, aînés) disaient de nous lorsque nous étions enfants.
    • Exemple : « Loïc n'est pas doué pour les études. Il ne réussira jamais à rien dans la vie ». Si le petit Loïc a entendu cela plusieurs fois dans son enfance, il a assimilé le fait que si, adulte, il ne réussit pas, après tout c'est normal et se crée une image de soi de « perdant ».
  • Du côté de notre image mentale corporelle :
    • C'est-à-dire l'image que nous nous faisons de notre corps, laquelle peut souvent être déformée.
    • Exemple : l'image de soi est malmenée dès lors qu'une jeune femme voit défiler chaque jour dans les médias des « prototypes » de femmes au physique identique et assimilé au physique « qui plaît le plus ». Dès lors, si le sien ne correspond pas à ce qu'on lui montre, elle peut développer une image négative d'elle-même. Dans les cas extrêmes, cette mauvaise image de soi peut conduire à des troubles de comportement graves (anorexie, boulimie, etc.).
  • Du côté de nos échecs passés :
    • Qu'il s'agisse d'échec scolaire ou amoureux par exemple, nous pouvons développer de la culpabilité puis développer une image de soi négative en ressassant ces échecs au lieu d'en tirer les leçons et d'aller de l'avant.
    • Exemple : un échec amoureux peut nous amener à nous interroger sur notre physique, nous remettre en cause de façon générale ou par rapport à notre comportement dans la relation.

Comment avoir une meilleure image de soi ?

Des cas extrêmement sévères peuvent entraîner des troubles du comportement (anorexie, boulimie, etc.) ou des états dépressifs et pour lesquels il est indispensable d'entamer une psychothérapie.

D'autres cas, par exemple un complexe d'infériorité, ou un excès de timidité, peuvent aboutir à de bons résultats avec quelques ajustements.

Selon les cas, on pourra alors :

  • Faire quelques séances de coaching.
  • Prendre quelques conseils auprès d'une esthéticienne (amélioration physique).
  • Voir une spécialiste en relooking (amélioration physique).
  • Faire de l'art thérapie.
  • Entamer un travail sur soi et se reprogrammer mentalement grâce à la PNL, la psychocybernétique ou l'analyse transactionnelle, par exemple.
  • Faire des autosuggestions et travailler sur des images mentales de soi positives : par exemple en utilisant la pensée positive ou encore la méthode Coué.

Exemple

Une personne timide, ayant développé un complexe d'infériorité va avoir tendance à se retrancher du devant de la scène. Elle n'ira pas vers les autres spontanément et disparaîtra sous terre lorsqu'il lui faudra prendre la parole en public.

Que faire ? L'aider à travailler sur la confiance en soi en utilisant des exercices de motivation. Lui faire faire de petits exercices de prise de parole en groupe et lorsqu'elle sera plus à l'aise, la faire participer à des troupes de théâtre...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

MH
michelle hartemann

professeur agrégé de lettres classiques formateur

Expert

peggy caperet

cabinet de psychologie - psychothérapie à paris

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.